menu

Combler l’écart dans votre SLA pour Office 365

Partager sur:

La migration vers Office 365 est véritable casse-tête pour de nombreux professionnels IT. En effet, le SLA pour Office 365 garantit le temps de disponibilité, mais pas grand-chose d’autre. Pourtant, l’informatique reste responsable de l’expérience de l’utilisateur final.

SLA pour Office 365 : Attention à l’écart

Microsoft a sagement évité d’assumer la responsabilité de ce qu’elle ne contrôle pas, c’est-à-dire tout ce qui dépasse le Cloud Office 365 et le réseau Microsoft.

L’informatique est confrontée à une lacune importante à combler car les utilisateurs et les chefs d’entreprise s’attendent à ce qu’une application SaaS fonctionne bien tant dans le Cloud que sur les postes de travail.

La performance variera

Les performances des applications peuvent varier considérablement d’un utilisateur en fonction de leur emplacement, du chemin réseau et du périphérique. Il est ainsi difficile de maintenir une performance acceptable dans le temps (mises à jour, habitudes d’utilisation ou augmentation du trafic réseau).

Surveiller le service au point d’usage

La première étape consiste à monitorer la performance des applications Combler l'écart dans votre SLA pour Office 365 là où elle est vraiment importante pour l’utilisateur. Cela signifie qu’il est essentiel de mesurer le temps entre le clic et le rendu pour les activités de l’application.

Fort des activités prédéfinies livrées en standard, c’est ce que réalise le logiciel de surveillance de l’expérience de l’utilisateur final (EUEM) de Riverbed en temps réel et pour chaque application sur tous types de périphérique utilisateur.

Fixer des objectifs de performance

Notre logiciel EUEM détermine automatiquement les performances de base pour chaque activité applicative surveillée et pour chaque utilisateur. Les bases de référence sont calculées en utilisant les temps de réponse enregistrés au cours des 7 derniers jours avec un minimum de 100 points de mesures.

Riverbed permet également de définir manuellement un objectif de performance pour chaque activité monitorée.

Isoler rapidement les causes des problèmes de performance

Avec des alertes proactives, vous devez maintenant identifier la cause du problème de performance, le situer (cloud, réseau ou terminal) et le résoudre rapidement.

Si le problème se situe dans le périphérique client, vous pouvez accéder à trois flux de données collectées par l’agent EUEM :

  • Santé et performance de l’appareil
  • Performance de l’application
  • Comportement de l’utilisateur

Utilisez la surveillance des performances du réseau Riverbed (NPM) pour dépanner les problèmes réseau délicats. Affichez ensuite les données EUEM et NPM corrélées ensemble dans une console de gestion pour accélérer le processus de dépannage.

Pour en savoir plus, assistez au webinaire Comment prendre le contrôle avec Office 365.

No Responses to “Combler l’écart dans votre SLA pour Office 365”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

top.name